Notre-Dame : un collège de professionnels

mai 14, 2019
Source:
Pascal Jacob/Fordaq JT
Visites:
257
  • text size

Pas facile de savoir ce qui se passe à Notre-Dame, côté bois. On en est réduit à observer les stocks de bois important rue du cloître, en attente d'utilisation pour les travaux de sécurisation. A défaut de cellule de communication, voici que les initiatives pro-bois se voient enrichies d'une nouvelle structure à l'initiative de Pascal Jacob, qui annonce la création d'un collège de professionnels. 

Pour résumer, France Bois Forêts a été le plus rapide en annonçant dans un communiqué daté du 18 avril la création d'une commission dédiée. L'organisme collecteur n'a pas été en mesure de préciser la liste des membres de ce groupe de coordination nationale, si ce n'est qu'elle est présidée par Philippe Gourmain et Pierre Piveteau, soit un expert forestier et un scieur.

Au sein de la FFB, le GMH avait répondu par une conférence de presse qui montrait bien qu'ils ont actuellement la main sur tout ce qui concerne les travaux de sécurisation.

Pascal Jacob a initié la constitution d'un pôle pour appuyer la restauration de la cathédrale avec une charpente en bois. Au 13 mai, un communiqué indique :

"Notre objectif est de mettre à disposition des autorités et des décideurs publics, un document de référence exposant les différentes options de restauration de la charpente bois de Notre-Dame de Paris"

« Ne pas reconstruire à l'identique la charpente de Notre Dame serait priver la nation de l'un de ses plus prestigieux symboles et sans doute d'une des plus belles références mondiales en termes de structures bois. Cela serait inacceptable ... ». Telle est l'introduction de la lettre que Pascal Jacob a adressée au Président de La République au lendemain de l'incendie de la charpente de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Restaurer à l’identique (ou quasiment) ce joyau est évidemment la solution du bon sens. Mais les options de restauration seront inévitablement conditionnées par les résultats du diagnostic de l'ouvrage sinistré. Dans un second temps, la charpente future devra s'adapter aux normes actuelles de calculs, de fabrication et de levage ce qui ne sera pas sans incidence sur sa configuration géométrique finale et son esthétique. Ce sera l'occasion de marquer cette nouvelle charpente d'une empreinte de modernité et de haute technologie.

Pascal Jacob a pris l'initiative de réunir autour de lui plusieurs collèges de professionnels disposant de compétences reconnues dans les domaines de l'architecture, la conservation et la restauration de monuments historiques, l'ingénierie de la construction et la réalisation de charpentes en bois. Cette démarche est collective et se traduira prochainement par la création d'une structure associative ad'hoc. Ce groupe de sachants est composé d'architectes, de spécialistes de la restauration de monuments historiques, d'ingénieurs et experts spécialisés, de scientifiques, d'universitaires, d'entrepreneurs de charpentes et structures en bois massif et reconstitué. L'objectif de cette démarche est la rédaction d'un manifeste devant servir de référence aux autorités et décideurs publics et autres équipes techniques qui seront chargés de choisir les options de restauration de charpente et de conduire sa reconstruction".