Les marchés résineux perturbés par les scolytes

décembre 03, 2018
Source:
RW/Fordaq
Visites:
415
  • text size

Scolytes France

Les scolytes déstabilisent les marchés des bois ronds de l’épicéa. (Photo: Robert Wood)

Depuis un an, les événements climatiques s’enchaînent sur l’Europe et contribuent à déstabiliser les marchés des résineux en forêts. Il y a d’abord eu les tempêtes d’octobre 2017 (Xavier en Allemagne du nord, Herwart en Autriche). Puis, début janvier 2018, Eleanor a balayé 13 millions de m3 de bois en Allemagne. D’autres dégâts importants ont été enregistrés en Autriche, Suisse et, dans une moindre mesure, dans l’est de la France.

Récemment, les éléments naturels ont de nouveau frappé. Les 28 et 29 octobre derniers, la tornade Vaia a couché environ 15 millions de m3 de bois dans le nord de l’Italie et 1,1 million de m3 dans le sud de  l’Autriche. Alors que l’année n’est pas encore achevée, le bilan de santé 2018 ne sera pas bon pour beaucoup de forêts européennes.

Mais la vraie inquiétude du moment provient des conséquences de la sécheresse estivale sur certaines essences fragiles ou implantées dans des stations ne leur convenant pas. Les peuplements d’épicéa de plaines et de zones montagneuses de faible altitude sont concernés au premier chef. En effet, l’épidémie de scolytes touchant les pessières a pris des proportions inquiétantes en Europe. Selon les estimations, la Belgique recense 400 000 m3 atteints, l’Allemagne au moins 1,6 million m3, la Suède 1,5 million m3 et la République Tchèque quelque 17 millions m3.

En Suisse, les statistiques officielles ne sont pas connues mais, en 2017, la Confédération Helvétique avait déjà enregistré 320 000 m3 de bois séchés par l’Ips typographus. Il est donc raisonnable de penser que ses chiffres seront largement dépassés en 2018. De son côté, l’Autriche a annoncé 100 millions d’euros de pertes en raison de l’épidémie de scolytes.

Cet automne, en France, l’infestation des bostryches se concentrait essentiellement dans le nord du territoire, de l’Alsace à la Normandie avec comme limite méridionale le Morvan et la région Centre-Val de Loire. « Sur le Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté, nous estimons à 800 000 m3 les quantités d’épicéa affectées par les insectes », indiquait récemment Jean-Baptiste Schwebel, responsable bois à l’ONF de Bourgogne-Franche-Comté. Quelques foyers importants –mais dispersés- étaient signalés dans le Massif Central, surtout dans sa partie sud (Aude, Tarn).

Tous ces événements sanitaires et surtout l’ampleur possible de leur évolution au printemps prochain, engendrent  une forme d’inquiétude sur l’amont de la filière. Certains propriétaires forestiers privés (et non des moindres) ont tendance à anticiper un développement prochain des scolytes en mettant en coupe des volumes conséquents de bois verts. Et comme les scieries regorgent de bois, les tarifs de l’épicéa dans le nord de l’Hexagone subissent des pressions à la baisse (voir tableau 1).

De son côté, l’ONF n’entend pas brader les bois des forêts domaniales et des forêts communales. Aux dernières ventes publiques de novembre 2018 dans l’est, les prix de retrait sont donc restés fermes d’où un niveau d’invendus en hausse par rapport à 2017. Et si les cours de l’épicéa apparaissaient en léger recul sur six mois (-2% en moyenne d’après l’ONF), ceux du sapin se maintenaient (voir tableau 2). Dans « une ambiance anxiogène plus ou moins justifiée », selon l’expression d’un scieur, il existe cependant une bonne nouvelle : les marchés des sciages demeurent encore normalement demandeurs.

Tableau 1

LES COURS DE L’ÉPICÉA EN LÉGÈRE BAISSE

Prix en euros/m3 sous écorce en bloc et sur pied

Ventes publiques de Franche-Comté

 

06/2017

06/2018

11/2018

Évolution 06/2018-11/2018

1 m3

54

57,5

56,9

-1%

1,5 m3

59,2

61,5

61

-0,8%

2 m3

63

64,75

64

-1,2%

2,5 m3

65

67,25

66,3

-1,4%

3 m3

68

69

68,2

-1,2%

3,5 m3

70

70,75

69,8

-1,3%

4 m3

71,7

72,2

71,2

-1,4%

Source : Robert Wood

Tableau 2 :

LES PRIX DU SAPIN SE MAINTIENNENT

Prix en euros/m3 sous écorce en bloc et sur pied

Ventes publiques de Franche-Comté

 

06/2017

10/2017

06/2018

11/2018

Évolution

06/2018-11/2018

1 m3

49,5

50,75

47,3

45,7

-3,4%

1,5 m3

52,4

53,5

50,5

49,8

-1,4%

2 m3

54,75

55,5

52,75

52,75

    --

2,5m3

56,5

57

54,5

55

+0,9%

3 m3

58

58,2

56

57

+1,8%

3,5 m3

58,9

59,3

57,25

58,5

+2,2%

4 m3

59,9

60,2

58,2

59,9

+2,9%

Source : Robert Wood