Bois, énergie et carbone

Source:
Fordaq JT
Visites:
1751
  • text size

Le 5 juillet au pavillon de l'Arsenal à Paris, la ministre du Logement, Emmanuelle Cosse, était présente à l'occasion de la première remise de quinze labels BBCA. Dans son discours de clôture, elle a évoqué les efforts entrepris pour mettre autour de la table les labels environnementaux afin de procéder à une expérimentation d'un future réglementation énergie-carbone censée prendre le relais de la RT2012 et répondre aux engagements européens de la France à l'horizon de 2020.

Les observateurs attentifs auront remarqué que BBCA n'est pas entré dans le détail du mécanisme de comptabilisation propre au nouveau label BBCA, et que les organisateurs sont même restés discrets sur le niveau de labellisation spécifique atteint par les 15 projets. A cela, une raison simple. Selon Hélène Génin de BBCA, la décision a été prise de ne pas entrer dans les détails de calculs, parce que le dispositif du label devrait connaître quelques légers aménagements dans la perspective de créer un socle de labellisation commun énergie-carbone. Ainsi, s'appuyant sur la RT2012, BBCA prenait en compte pour le calcul des déperditions énergétiques un certain nombre de facteurs. Il apparaît que la DHUP souhaite que le volet énergie du nouveau socle prenne à l'avenir en compte toutes les consommations d'énergie.

A partir d'une base commune, chaque organisme de labellisation, HQE, BBCA, Effinergie, pourra développer une labellisation plus contraignante. Pour autant, les 15 projets labellisés atteignent le 1er niveau de la labellisation BBCA, précise Hélène Génin, avec une réduction de 25% par rapport aux émissions de CO2 de référence.

BBCA n'est pas le bras armé du bois, loin de là, plutôt une sorte d'électron libre de la filière, une start up. Mais la combinaison BBCA et Emmanuelle Cosse ouvre apparemment une possibilité providentielle, à savoir que, malgré la puissance des lobbys de la construction traditionnelle, les qualités du bois comme matériau de construction ont des chances d'être mieux prises en compte que cela n'a été le cas, par exemple, à l'issue de la génèse du moteur de calcul de la RT2012. Pour la construction bois à peine convalescente, il s'agit d'un enjeu majeur.

 

Postez un commentaire