Ecobat : professionalisation

Source:
Fordaq
Visites:
721
  • text size
Le salon Ecobat, à Paris Porte de Versailles, a fermé le 14 mars 2010 les portes sur une septième édition qui dénote à un glissement vers le visitorat professionnel. Les organisateurs ont dénombré 14 000 visiteurs au total, dont 8 000 professionnels. La manifestation enregistre en conséquence une légère baisse de fréquentation. C'est la première fois qu'ils organisaient une journée exclusivement réservée aux professionnels, à l'instar du salon concurrent Bâtir écologique, et l'initiative a été concluante. Selon Ecobat, "Les exposants sont très contents également car d’une part la proportion de professionnels a augmentée et les visiteurs de cette année sont plus qualifiés et les contacts en sont donc de meilleure qualité. L’effet crise a sans doute dû jouer pour les visiteurs grand public. Globalement les stand cette année étaient plus grands et plus élaborés que les années précédentes."

Le colloque professionnel de vendredi a rassemblé 300 participants. 200 personnes sont venues aux conférences à destination des collectivités locales et 200 aux conférences organisées en partenariat avec le CNDB. De fait, cette édition restera marquée par la forte présence du bois-construction. Dans une région qui semblait jusqu'ici moins marquée par l'engouement pour la construction bois, les exposants n'ont pas seulement affiché l'existence d'un réseau local de constructeurs bois, mais le dynamisme d'enseignes qui, dans le contexte francilien, se doivent d'inscrire leur développement dans une démarche de marketing. Ainsi, BGN tourne le dos aux projets d'architecte avec une gamme catalogue NéHome censée mettre la qualité énergétique BBC à la portée du primo-accédant.

Le noyau des exposants d'Ecobat se retrouve à Bâtir écologique, pour deux manifestations de sensibilité légèrement différente, mais complémentaires. Ecobat a ainsi ouvert ses portes à des fabricants de fenêtres en PVC ou aux lames en bois-polymère Wex de Piveteau. La paille était un peu moins présente Porte de Versailles qu'à la Villette. Selon Ecobat, les stand Univers A4 (modules d'habitation bois), Ankaa Energies (équipements thermiques)et Bambou Habitat sont de ceux qui ont particulièrement bien marché. Bambou Habitat déclare avoir distribué 2000 documentations. Côté bois, le spécialiste du bois rétifié, Sefwood, est désormais certifié PEFC et garantit 10 ans ses produits rétifiés en extérieur, par le biais de l'application en usine d'une protection à phase aqueuse dotée du label "respecte l'environnement".

Ecobat cite également le stand régional de Picardie, se réjouissant qu'avec le Codem notamment, des démarches régionales voient le jour. Le salon accomplit sa propre démarche régionale et créant une édition marseillaise, du 22 au 24 octobre au Parc Chanot.

Les stands qui ont bien marché Univers A4 Ankaa Energies Bambou Habitat Stand régional de Picardie, avec le Codem notamment, des démarches régionales voient le jour et c’est très positif.
Postez un commentaire