7e Défis du Bois 3.0, le palmarès

Source:
Défis du Bois/Fordaq JT
Visites:
190
  • text size

7e Défis du Bois 3.0, le palmarèsLe sujet 2022 a été dévoilé le 14 mai 2022. Il s’agit de concevoir des loges sylvestres pour un hébergement en forêt pour 4 personnes. Les structures seront implantées sur la commune de Fontenoy-le-château. 10 équipes concouraient et elles ont toutes reçues un prix, la liste des prix est en elle-même poétique. On peut toutefois relever le triple prix du projet A-Acapella, prix des Défis, Prix de la communication, Prix de la sérénité : l'équipe I avec

 

EVA COLLIER (Archi EPFL)
MARC-ANTOINE FROGER (Archi ABC)
LAURE-ÂN GATEL (Ingé 3A ENSTIB)
LAOUEN PANAS (Compagnon du Devoir)
CRISTIAN RODRIGUEZ (Ingé / Master GC ABC)

Rappel des événements du déroulé, comme inscrit sur le site des Défis :

Jour 1

Lancement officiel de l'édition 2022 des Défis du Bois 3.0 en présence des 50 Défiboiseurs, de leurs encadrants, des élus et partenaires de la manifestation. Ils ont une semaine pour construire une "Loge Sylvestre" pour la commune de Fontenoy le Château

Jour 2

C'est dimanche, mais tout le monde travaille sur les 10 chantiers des Défis du Bois 3.0. Partout dans la Grande Halle résonne le bruit des machines. Chacun s'affaire à sa tâche, sous le regard attentif des équipes techniques et des enseignants. Il fait chaud, mais l'esprit n'est pas à la farniente !

Jour 3

Alors que les premières écoles primaires découvrent les Défis du Bois 3.0, sous la houlette de Denise Choffel et Caroline Simon, la ruche s'active dans la Grande Halle de l'ENSTIB. Tandis que certains répondent à la télévision, d'autres poncent, vissent, découpent et rabotent de concert. Dehors, sur la pelouse, les services techniques sont à l'œuvre, afin que tout soit prêt pour le déménagement des structures à l'extérieur. Il reste encore beaucoup à faire !

Jour 4

Durant toute la semaine, plus de 500 enfants, venus d'écoles primaires, des Petits Débrouillards ou encore des collèges de la région, découvrent les Défis et votent pour leur prix. Les équipes, toujours concentrées, travaillent désormais à l'intérieur et à l'extérieur de la Grande Halle. Les services techniques sont mis à contribution, pour le transport des microarchitectures, dans des conditions parfois complexes. En ce 4ème jour, les équipes voient la Vie en Vosges, grâce au teeshirt offert par le Département.

Jour 5

Les Défiboiseurs ont bien travaillé et la plupart d'entre eux sont désormais installés à l'extérieur. Petit à petit, les structures prennent forme, sous le regard attentif des encadrants et grâce à l'aide indispensable des techniciens, présents sur le site du matin au soir. Quelques visiteurs observent à distance, tandis que d'autres enfants profitent d'une découverte passionnante.

Jour 6

Aujourd'hui, les Défiboiseurs portent les couleurs de la Communauté d'Agglomération d'Epinal. Toutes les équipes travaillent désormais dehors. Les microarchitectures prennent forme, sous le regard attentif des visiteurs, petits et grands. Collégiens, lycéens, écoliers et curieux découvrent la présentation de chaque structure et regarde les Défiboiseurs au travail. Il ne reste que deux jours pour finir...

L'équipe pédagogique, logistique, les partenaires sont très nombreux mais à découvrir sur le site dédié. On y remarque aussi la progression de notoriété des Défis dans la presse. Les équipes sont toujours composées d'un compagnons du Devoir et d'un mix ingénieur/archis. On note la présence d'archis de différentes écoles françaises, et aussi étrangères (Saar, Liège...)

Prix ONF, Prix de la Frugalité

7e Défis du Bois 3.0, le palmarèsÉquipe A – BOURGEONS (Arboretum)

ALEXIS BOIVIN (Ingé / Master GC ABC)
ARTHUR BREEN (Archi EPFL)
CLAIRE CHAVIGNY (Archi ABC)
ADRIEN CUSSONNET (Compagnon du Devoir)
MAILYS RAPET (Ingé 3A ENSTIB)

 

Prix PAVATEX, Prix du Décalage

7e Défis du Bois 3.0, le palmarèsÉquipe B – COIN-COIN (Camping)

KÜBRA ALINAK (Ingé U MONS)
PIERRE CARAUD (Archi ABC)
TOMAS COEN (Ingé / Master GC ABC)
ARNAUD DELAUNAY (Compagnon du Devoir)
MARWA ICHIBANE (Archi ABC)

 

Prix des Enfants et de l’Ambiance, Prix Mandray

7e Défis du Bois 3.0, le palmarèsÉquipe C – L’ANTRE-ACTE (Camping Forêt)

PAUL BESANÇON (Archi ENSA VERSAILLES)
NOUR EL HELOU (Archi ABC)
KARL HEVIN (Compagnon du Devoir)
CAMILLE LIGNIE (Ingé 3A ENSTIB)
FLORIAN THIEBAUD (Ingé / Master GC ABC)

 

Prix des Etudiants, Prix de l’Animalité

7e Défis du Bois 3.0, le palmarèsÉquipe D – BICHO (Camping)

EMERYC CROENNE (Ingé / Master GC ABC)
ANTOINE GESSIENS (Compagnon du Devoir)
NIKITA RYBALKO (Archi HTW Saar)
AUGUSTIN SALMON (Ingé 3A ENSTIB)
RACHEL WAGNER (Archi ABC)

 

Prix SCAB Vosges, Prix de la Poésie

7e Défis du Bois 3.0, le palmarèsÉquipe E – VOLIS (La Fléchière)

ANDRE DE VERGNETTE DE LAMOTTE (Compagnon du Devoir)
SIMON DONNOT (Ingé / Master GC ABC)
THÉO MARIOT (Archi ABC)
NATHAN MONDAT (Ingé U MONS)
CLÉA PIETTE (Archi ABC)

 

Prix SEDIWOOD, Prix de la Spatialité

7e Défis du Bois 3.0, le palmarèsÉquipe F – LA GALERIE (Arboretum)

URIEL CHATELAIN (Ingé 3A ENSTIB)
QUENTIN CLEMENT (Compagnon du Devoir)
TONY GUO (Ingé / Master GC ABC)
LAURIE MERCIECCA (Archi ABC)
VICTOR VAN CAEKENBERGHE (Archi U LIEGE)

 

Prix EGGER, Prix de la Dualité

7e Défis du Bois 3.0, le palmarèsEquipe G – LA B’RAMÉE (Magny)

ARTHUR FAIVRE (Compagnon du Devoir)
WALID HANTOUS (Ingé / Master GC ABC)
LOUIS KASEMIERCZAK (Ingé 3A ENSTIB)
LORRAINE KRATZ (Archi ABC)
MARC LÜTTICKEN (Archi HTW Saar)

 

Prix FFB, Prix du Confort

7e Défis du Bois 3.0, le palmarèsEquipe H – FOLIA (Fontaines Chaudes)

ALBAN LARGERON (Ingé 3A ENSTIB)
ADRIEN LE ROUX (Archi ENSA VERSAILLES)
FRANÇOIS LIBERELLE (Archi ABC)
SINDY RAMIREZ (Ingé / Master GC ABC)
MAXIME SEYFRIED (Compagnon du Devoir)

 

Prix PROCLIMA, Prix de la Sobriété

7e Défis du Bois 3.0, le palmarèsÉquipe J – SENS-ORIEL (Fontaines Chaudes)

GABRIEL CAJELOT (Ingé / Master GC ABC)
MATHIS FOUGEROLLE (Ingé 3A ENSTIB)
THOMAS LORIDON (Compagnon du Devoir)
LOU-ELISE MAURICE (Archi U LIEGE)
CLARA TOURNIER (Archi ABC)

 

Depuis le début de la pandémie, on attend le développement de modules poly-usages en bois, rien ne vient et les conditions d'utilisation de ces modules semblent plus urgentes que jamais. Mais voilà que les jeunes montrent la vitesse de conception et de réalisation actuelle. Espérons que le jour ne viendra pas où on demandera à l'Enstib de construire d'urgence des modules d'urgence. Mais s'il le faut ils sauront le faire voire superviser la fabrication répartie sur les sites de production français, ou européens. En fait, les élèves de l'ENSTIB font un peu leurs classes de génie civil.

Et ce serait bien que l'Etat passe commande pour l'édition prochaine de modules d'urgence afin de poursuivre le développement avec la meilleure solution.

Postez un commentaire