Le chêne atteint des sommets au printemps 2018

mai 22, 2018
Source:
RW/Fordaq
Visites:
781
  • text size

Le chêne n’a plus de prix ! L’affirmation peut paraître exagérée mais l’examen des résultats des ventes des 5 premiers mois de l’année 2018 ne laisse planer aucun doute sur la réalité de l’emballement actuel des marchés. Sur un an et en moyenne (voir tableau 1), la progression des tarifs des grumes atteint 25%, elle dépasse 50% sur 2 ans. « C’est du jamais vu ! », constate beaucoup de professionnels de la branche.

Dans l’Aube, à la vente privée du Groupement Champenois, les chênes de 1,5 m3 qui se commercialisaient sur pied 100 euros/m3 en 2010 valent aujourd’hui 170 euros/m3 (+70%). En Haute-Marne, à la vente ONF du 30 janvier 2018, les cours du chêne façonné se sont revalorisés de 15% en l’espace de 3 mois (par rapport à la vente ONF de novembre 2017 dans la même région). En moyenne, chaque lot proposé recueillait 10 offres, un record à 23 soumissions ayant même été battu.

Dans les Ardennes, courant février 2018, une hausse annuelle d’environ 15% était enregistrée, les plus beaux lots à port de camion partant à plus de 500 euros/m3. Un mois plus tard, la même tendance était observée en Bourgogne avec une demande qui doublait sur un an (11,5 offres en moyenne en mars 2018 à Châtillon-sur-Seine contre 6,4 un an auparavant). Certaines catégories de produits (qualité C et D) ont vu leurs prix croître de 22% sur un an.

Fin mars dans le Jura, l’ONF observait une hausse moyenne de 25% pour les chênes. Et dans le Doubs à la fin du mois d’avril, les tarifs des grumes façonnées en bord de route ont littéralement explosé à Pouilley-les-Vignes (voir tableau 2). Aujourd’hui, les merrains se négocient sur la base de 600 euros/m3 et plus. « Dans ces conditions, nous dit Jérôme Vacandare, exploitant forestier dans l’Eure-et-Loir, je ne fais plus de tranche car, au prix où sont actuellement les merrains, je préfère ne pas dépareiller un beau lot et le vendre en entier à mes clients tonneliers français. »

Outre les merrains et le placage, les exportations vers la Chine et la forte demande dans tous les autres produits à sciages, le manque structurel de matière première a été aggravé en début de printemps par des conditions météos défavorables. Tout ceci explique les tensions aux achats et l’explosion actuelle des prix du chêne.

VERS DES ESSENCES DE SUBSTITUTION AU CHÊNE ?

Dans le hêtre, si les prix évoluent peu (voir tableau 3), la demande s’établit à un niveau très satisfaisant pour les vendeurs. Les offres d’achat ont quasiment doublé dans la plupart des adjudications publiques de fin d’hiver-début de printemps. Toutefois, les meilleurs offres ne dépassent pas 75 €/m3, la moyenne des ventes tournant autour de 60 €/m3 bord de route.

La bonne nouvelle provient du frêne qui se caractérise par un marché très dynamique, les exportations hors UE –comme pour le hêtre- influençant le marché par son effet de masse. La demande a encore augmenté depuis le début de l’année 2018, et les prix des grumes sont en hausse significative, soit +20% sur 1 an pour les plus belles qualités, avec une moyenne d’environ 100 euros/m3 bord de route (voir tableau 4).

« Le frêne qui est demandé aussi bien en blanc qu’en gris par les menuisiers français agissant dans l’escalier, est devenu une essence de substitution », confie Éric Catailler, le gérant de la Scierie Colas dans l’Ain. Ce phénomène qui a débuté en 2017, semble maintenant s’amplifier et le frêne en bénéficie. Et si l’emballement sur le chêne se poursuivrait au 2ème semestre 2018, d’autres essences pourraient également en profiter.

Tableau 1 :

AU 1er TRIMESTRE 2018, FORTE PROGRESSION DES PRIX DU CHÊNE DANS L’EST
Prix en euros/m3 de bois façonné à port de camion
Ventes publiques ONF du Jura
Source : Robert Wood

 

1T/2016

1T/2017

1T/2018

Évolution 2016/2018

Évolution 2017/2018

1 m3

98

116

157

+60%

+35%

1,5 m3

129

157

202

+57%

+29%

2 m3

151

186

233

+54%

+25%

2,5 m3

168

209

258

+54%

+23%

3 m3

182

225

278

+53%

+24%

3,5 m3

-

245

294

-

+20%

Tableau 2 :

AU PRINTEMPS 2018, LES COURS DU CHÊNE AU PLUS HAUT EN FRANCHE-COMTÉ
Prix en euros/m3 de bois façonné à port de camion
Ventes publiques ONF de Pouilley-les-Vignes (Doubs), Le 18 avril 2018
Source : Robert Wood

1 m3

177

1,5 m3

233

2 m3

274

2,5 m3

307

3 m3

332

3,5 m3

353

4 m3

373

Tableau 3 :

PRIX STABLES POUR LE HÊTRE EN FRANCHE-COMTÉ
Prix en euros/m3 de bois façonné à port de camion
Ventes ONF du Jura (2016-2017) et du Doubs (2018)
Source : Robert Wood

 

1T/2016

1T/2017

1T/2018

Évolution sur 1 an

1 m3

50,8

45,5

53,5

+17,6%

1,5 m3

54,5

53

56

+5,7%

2 m3

57,4

56,75

57,75

+1,8%

2,5 m3

59,4

60,4

59

-2,3%

3 m3

60,5

63,2

60,25

-4,7%

Tableau 4 :

LES COURS DU FRÊNE EN AVRIL 2018 EN FRANCHE-COMTÉ
Prix en euros/m3 de bois façonné à port de camion
Source : Robert Wood

1 m3

65 à 90

1,5 m3

85 à 110

2 m3

95 à 130