Résilience du chêne sessile aux variations climatiques en Europe

Source:
ONF/Fordaq JT
Visites:
515
  • text size

l’Office national des forêts (ONF) et des partenaires européens, ont mis en évidence une forte résilience du chêne sessile aux variations climatiques (températures et précipitations). Cette résilience globale masque cependant des réponses différentielles des populations selon leur origine. En réponse au changement climatique futur, la survie et la croissance des populations méridionales seront nettement plus affectées que celles des populations du nord de l’Europe. Ces travaux viennent d’être publiés dans la revue Global Change Biology.

lire le communiqué

extrait :

"Les chercheurs ont ainsi déterminé les zones où la survie et la croissance du chêne sessile pourraient être limitées par le réchauffement à venir.

Face à un changement climatique modéré qui aboutirait à une hausse des températures de 1,8°C en moyenne d’ici 2100, l’espèce voit sa survie réduite au sud et à l’est de l’Europe. Les chênes sessiles situés dans le nord de l’Espagne, le centre et le sud de la France, le sud-est de la Serbie, l’ouest de la Hongrie, l’est de la Géorgie et le nord-ouest de la Turquie verraient leur croissance, voire leur survie, affectées. En revanche, les populations proches de la limite nord de la zone de distribution naturelle du chêne sessile bénéficieraient d’une croissance relativement plus rapide, notamment dans le nord-est de la Pologne, en Ecosse, dans le sud de la Norvège ou en Suède.

Ces phénomènes s’amplifieraient dans le cas d’un réchauffement climatique plus sévère, + 3,7°C en moyenne d’ici 2100."

Postez un commentaire