Les feux de forêt sans double peine

Source:
Fransylva Uniper
Visites:
332
  • text size

Jusqu'à présent, un propriétaire victime d'un feu de forêt était tenu de déblayer à ses frais, mais désormais, l'exemple de l'Arbois montre une possibilité certes peu lucrative mais au moins non pénalisante de prise en charge du déblaiement à destination de la centrale biomasse de Gardanne. Un effet de l'attention que porte Fransylva à la forêt méditerranéenne, et un retour bienvenu un an après la présentation de l'initiative à Paris.

« Avant on dépendait des subventions pour remettre en état nos parcelles de forêt après un incendie. Aujourd’hui le marché du bois-énergie offre un débouché pour ces bois brûlés. La rémunération obtenue va permettre de financer la mise en place d’une gestion durable » expliquait ce matin Robert Pieulle, président de l’ASL de l’Arbois.

Lire le communiqué

Postez un commentaire